Chiang Rai et le triangle d’or : Check-list de ce qui ne faut pas louper

triangle-or-tourdumondeux





Chiang Rai, non loin du Laos et petite sœur de la célèbre Chiang Mai, est une parfaite première étape pour partir à la découverte du Nord de la Thaïlande.

Que peut on y faire?



1. Partir à la découverte du triangle d’or

On vous conseille de louer un scooter (prix: 200 bahts/jour) à Chiang Rai et de vous faire une boucle de deux jours au cœur de ce triangle.

zeste-culture-triangle-or-thaïlande

Vous traverserez de très beaux paysages et pour notre part avec nos compagnons de route, Lucas et Natacha, nous étions seuls (ou presque) sans touristes sur les petites routes.

Jour 1 : Chiang Rai / Mae Salong / Doi Tung / Chiang Saen

De Chiang Rai à Mae Salong:

Entre temples impromptus et reliefs sympathiques, vous ne regretterez pas de vous y aventurer. Une fois arrivé à Mae Salong, on a plus l’impression d’être en Chine qu’en Thaïlande.  Outre le dépaysement, ce qui est surtout intéressant c’est de quitter le village pour découvrir ces zones vallonnées recouvertes de plantations de thé. Pour se faire, vous trouverez sur votre route des points de vue qui méritent de laisser votre scooter sur le bas côté pour admirer. Libre à vous également de vous arrêter et de déguster une tasse.

Vous verrez aussi des champs entiers d’ananas. Ce sera l’occasion de voir d’un peu plus près comment pousse ce fruit qu’on ne retrouve pas  dans nos contrées.

Nous avons mangé dans un tout petit village après Mae Salong, avec un seul «warung » à plat unique. Autant vous dire qu’il ne comprennent absolument pas l’anglais et que c’est coton quand on est végétarien. On a mangé une soupe de pâte, qu’on espère sans animal ajouté, après de nombreux mimes et analyses de son chaudron. Le bon plan pour manger pour pas cher!

De Mae Salong à Doi Tung

Vous traverserez des endroits boisés tout au long de votre périple. Vous serez des conducteurs heureux car il n’y a pas grande circulation. Là-bas vous pourrez visiter le chalet (oui, comme en Savoie) de la reine ainsi que ses jardins. Le prix était élevé donc nous nous sommes contentés de regarder tout ça de loin. Par contre, il y avait un Commémorative Hall qui était gratuit (ce jour là seulement?) et qui retrace dans un bâtiment très grand et moderne l’histoire de la famille royale. C’est intéressant et quelque peu flippant de voir toute cette propagande. Mieux vaut remiser au placard son esprit libre et contestataire, c’est plus raisonnable.

Avis aux gourmands: A l’extérieur, vous pourrez gouter des glaces artisanales des plus délicieuses.

De Doi Tung à Chiang Saen

Sur cette portion nous n’avons pas été épargné par les péripéties. En arrivant, en fin d’après midi, devant un temple perdu sur un petit chemin, nous avons été intrigué par un petit attroupement. Après avoir vérifié si notre présence n’était pas dérangeante, nous nous sommes retrouvés embarqué dans une cérémonie. On nous a distribué des fleurs, et une dame qui avait une pêche d’enfer, nous a incité à danser et tourner autour du temple. Autant dire qu’on était le centre de l’attention. On nous a aussi gentiment offert à boire! Nous serions bien restés plus mais il commençait à faire nuit. Ce qui nous amène à notre seconde péripétie: un problème mécanique sur le scooter. Heureusement, les thaïlandais étaient nombreux à prêter main forte, rester des heures avec nous en attendant que le mécanicien règle ça.

C’est donc tardivement que nous avons pu atteindre Chiang Saen, trouver une guesthouse pas chère et propre (idéale pour les fans de la couleur rose) et manger en étant servi par un lady boy.

Jour 2: Chiang Saen / Sop Ruak / Chiang Rai

Découvrir Chiang Saen

Ce petit village bordé par le Mékong possédait des remparts, vous pouvez donc toujours en admirer les ruines. En un coup de scooter, vous aurez vite fait le tour!

De chiang saen à Sop Ruak

Allez vous poster au cœur du triangle d’or. Les pieds en Thaïlande, vous admirerez à droite le Laos et à gauche le Myanmar. Drôle de sensation!

Allez aussi visiter le musée de l’opium qui est assez gigantesque. Mieux vaut avoir fait anglais LV1 (et encore. On se comprend!^^).  Le prix pourrait être revu à la baisse mais ils ont tenté de faire des choses pédagogiques (il faut aussi certainement trier les informations entre propagande et réalité mais on n’a pas des connaissances assez poussées sur le sujet pour détecter le vrai du romancé).

2. Voir le temple blanc de ses propres yeux

Prenez le bus directement à la gare routière pour vous y rendre. Ce temple blanc est vraiment unique, il n’y a pas à dire! Il est certes très touristique (mieux vaut y être assez tôt) mais est complètement fou et impressionnant.

Vous pouvez aussi aller voir la « black house ». On a vu que l’extérieur qui est impressionnant. Après recherches a l’intérieur il y aurait de vraies peaux d’animaux exotiques ou ossements et étant un peu des défenseurs de la cause animale on s’est dit que c’était mieux d’en faire l’impasse. En plus, victime de son succès elle est désormais payante, tout comme le temple blanc.

3. Le marché nocturne

On était en Thaïlande pendant la période de deuil national donc on n’a pas eu droit au spectacle des ladys boys sur la scène du marché. Il y a de nombreux stands de nourriture mais pour notre part on n’a pas été conquis. Quasiment pas de choix végétariens, et on a trouvé que les portions étaient très petites et que le pad thaï était assez fade. L’ambiance y est quand même agréable, donc faites vous votre idée!

4. Profiter de la modernité après un séjour au Laos

Si comme nous vous revenez du Laos, Chiang Rai va vous sembler bien moderne et vous serez subjugué par tant de boutiques (des vraies, en dur!) et de restaurant. On a aimé Safran Burger, même s’il n’y en a pas à la carte ils peuvent faire de burgers végétariens sur demande. Et pour le pad thaï celui du Connect Café était bon et le cadre très joli (un peu chers donc forcément- enfin toute proportion gardée).

Pour la guesthouse, l’auberge de jeunesse Mercy Hostel est parfaite. Le personnel est sympathique, c’est moderne, propre, et tout près du centre. Si vous voulez vous faire vraiment plaisir prenez la chambre entière: elle est parfaite!

5. Se promener dans la ville

Chiang Rai n’est pas aussi belle et développée que sa voisine Chiang Mai mais vous pouvez toujours y déambuler. Si vous n’êtes pas encore lassé, profitez des nombreux temples de la ville, passez devant l’horloge Clock Tower et puis prenez votre ticket de bus pour Chiang Mai!

Bref, tout ça pour dire qu’il serait dommage de faire l’impasse sur Chiang Rai et de ne pas sentir ce vent de liberté sous ton casque de scooter du côté du triangle d’Or! 

Le partage c'est la vie 🙂

Related posts

2 thoughts on “Chiang Rai et le triangle d’or : Check-list de ce qui ne faut pas louper

  1. jULIE

    Bonjour,
    Dans quelle GuestHouse avez vous dormi à Chiang Saen?
    Nous prévoyons de faire +/- la même boucle 🙂
    Merco

    1. Tourdumondeux

      Bonjour Julie,
      Pour être francs, nos compagnons de route avaient cassés la courroie du scooter ce soir là et nous sommes donc arrivés de nuit. On a donc frappé où il y avait de la lumière. On ne se souvient plus du tout du nom… Le souvenir le plus marquant est que la chambre était toute rose!! Désolé de ne pas pouvoir plus vous aider sur ce coup là!! Bon voyage!

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.