Escapade à deux dans les Gorges du Tarn

gorges-tarn-france

Il n’est pas indispensable de partir au bout du monde pour découvrir des paysages sensationnels.

Tout près de nous, dans notre beau pays, on peut aussi découvrir des lieux à vous couper le souffle.

Et comme on a largement gardé notre capacité d’émerveillement, on a largement été conquis par les gorges du Tarn (en Lozère). Imprégnez-vous de ce week-end à deux et laissez-vous charmer !

En chemin, on s’arrête à Séverac-Le-Château. On grimpe jusqu’au château qui culmine à 817 mètre et on admire la vue.

On se promène dans la cité médiévale et ses jolies ruelles. Un amuse-bouche/un apéritif  avant d’arriver à destination.

Conseil : Avant de quitter le village, pensez à faire quelques courses (si ce n’est déjà fait) parce que dans les Gorges du Tarn il n’y a pas  forcément de magasins à proximité!

On en prend plein les mirettes !

On roule, on roule et on se dit intérieurement « est-ce que c’était le bon choix de week-end ?  Parce que pour l’instant je les connais ces paysages ». Puis, après un virage alors qu’on s’y attendait pas : « Tadam, elles en jettent ! ».  C’est gigantesque, on se sent tout petit. Et c’est parti pour les mêmes mots en boucle « c’est beaaauuuu ».

Faut dire qu’on a été plutôt chanceux, c’est le mois de juin, il fait très beau et chaud, et il n’y a pas encore beaucoup de monde (et pas d’enfants parce que ce n’est pas encore les vacances- n’empêche que ça peut faire la différence!).

On s’arrête en route et on paye quelques centimes pour accéder au belvédère du Pas de Soucy et se rincer l’œil !

On a posé notre sac au camping « La blaquière » au village « les vignes ». C’est un peu le mode d’hébergement number one là-bas.

On avait réservé un bungalow (yeaah, deluxe !). L’avantage c’est qu’on pouvait y cuisiner et profiter de la petite terrasse.

En plus, il y avait une petite plage privée et ça c’est super. On peut se caler tranquille au bord de l’eau le soir et se baigner en nocturne.

L’eau était fraiche mais vu le paysage, on était tellement contents d’être là qu’on a fait fi de la température.

Pour admirer l’œuvre de Mère Nature, on monte au Point Sublime (Causse de Sauveterre). Avec un nom pareil, il valait mieux que ça en jette. Ça grimpe, ça grimpe, ça tourne et on y est : « Ok, ils se sont pas foutus de nous, ça va ! ».

On domine de plus de 400 mètre le Tarn depuis là-haut. Il a géré le Tarn puisqu’au cours des millénaires il a créé une entaille profonde entre les plateaux du Méjean et de Sauveterre pour créer ce beau Canyon !

Qu’est ce qu’on y fait ? Du kayak of course !

On a pris la location de nos rafios chez « Aqua  Loisirs » aux Vignes. Ils t’embarquent au point de départ et te font une petite visite guidée au passage.On est complètement libre toute la journée, pas de limite de temps (enfin, faut quand même rentrer avant la nuit, hein !).

On met nos sacs à dos avec pique-nique à l’abri dans une « bombonne » en plastique et c’est parti pour une descente de 11 km de la « Malène au Pas de Soucy ». Le temps de s’acclimater à l’embarcation et comprendre qu’on risque rien (parce que toute manière ce n’est pas bien profond) et on KIFFE grave.

On s’arrête dans des petites criques pour faire des breaks, se baigner, grignoter. On prend le temps, et on admire ! Et ça ça fait du bien !

Au bout des 11 km, on commence quand même à le ressentir au niveau des bras et on se dit que c’est assez pour un début !

 Et on Visite

Vous pouvez vous balader à La Malène : c’est sympa d’y diner le soir.

Et bien sûr, allez faire un petit tour du côté de Sainte Enimie, la cité médiévale classée « plus beau village de France ». On n’est pas tombé complètement sous son charme, victime de son titre il y avait plus de touristes que d’habitants par là-bas !

La minute SB:

 

Connaissez-vous la légende de Sainte Enimie ?

 C’est une princesse mérovingienne très belle et vertueuse (une nana qu’on ne pourrait surement pas s’encadrer, quoi !). Ayant voué sa vie à Dieu, elle repousse ses prétendants. Seulement son père est pas de cet avis et veut la forcer à se marier (il serait pas un peu réac ?).

Du coup, elle prie pour perdre sa beauté : son vœu est exhaussé et elle se retrouve avec la Lèpre (Ben quoi ? fallait pas demander !). Elle prie quand même Dieu (encore !) d’adoucir ses souffrances. Un ange apparait et lui dit de se baigner dans le Gévaudan : et hop, guérie !

Le seul hic c’est qu’elle ne peut pas retourner dans son village sinon elle retombe malade. Du coup, elle passe sa vie au cœur des gorges sauvages et évangélise la région ! Happy End !

Avant de repartir vous baigner dans une crique, vous pouvez vous arrêter par curiosité au Moulin de Cénaret à Saint-Chely-Du Tarn. Allez voir l’ancien moulin aménagé en commerce d’artisanat : une source coule à l’intérieur !

On fait durer le plaisir

On peut s’aventurer un peu plus loin et aller visiter le Château de Peyrelade à Rivière sur Tarn. Il est situé sur un éperon rocheux et il vaut le coup d’oeil ! L’occasion de partir à la découverte de feu les seigneurs du Rouergue !

On n’a pas retenu tous les détails historiques mais c’est une belle bâtisse (ce qu’il en reste), et avec une super visibilité à des kilomètres à la ronde (Hasard ?^^). On roule un peu dans les gorges de la Jonte, une dernière baignade et on rentre dans notre fief aveyronnais.

Conclusion

Tu aimes la nature ? Tu aimes les activités nautiques (ou autres activités sportives)? Tu n’es pas contre glisser un peu de romantisme dans tes destinations ? Alors laisses-toi tenter ! Sinon, tu peux aussi aller dans le  cantal.

Le partage c'est la vie 🙂

Related posts

2 thoughts on “Escapade à deux dans les Gorges du Tarn

  1. Qu’est-ce que j’aime ces endroits! Merci pour cette halte en Aveyron et en Lozère très agréable 🙂

    1. Tourdumondeux

      C’est ton fief de coeur l’Aveyron! Tu devrais en profiter un peu plus, et ramener plus souvent tes fesses ici! ^^

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.