Laos – Nong Khiaw et Muang Ngoi – sérénité et aventure

muang-ngoi-bateaux-laos

 

Nong Khiaw et Muang Ngoi sont des haltes incontournables du nord du Laos.

 

Bordés par le Nam Ou et étourés de montagnes, ces deux villages ont de quoi plaire.

 

Inutile de tourner autour du pot, on vous en dit plus.

 

 

Les incontournables de Nong Khiaw

1° Le trek

Il y a plusieurs agences en ville et on n’a pas misé sur le meilleur cheval. On vous donne quelques conseils pour que vous ne fassiez pas les mêmes erreurs que nous:

 

Tips 1: évitez l’agence « Nong Khiaw Adventure Tour » qui cherche à faire le plus d’argent possible au détriment de la qualité. Nous pensions que nous serions 7 ou 8 mais le lendemain matin on a eu la désagréable surprise d’être 15.  Ce qui nous amène au…

 

Tips 2: privilégiez le nombre de personne. Parce que déjà vous ne pouvez pas avoir des affinités avec tout le monde, ni les mêmes attentes. Si ça ne vous dérange pas, veillez quand même à ce que le prix soit bien dégressif.

 

Tips 3: Clarifiez vos attentes: vous voulez profiter, vous imprégner des lieux et pas faire une course. Si comme moi vous détestiez le cross au lycée, insistez bien sur ce point. Chacun son rythme et si le débile de devant qui vient pour se challenger n’est pas content, ben tant pis.

 

Autrement, ce point de détail reglé, il y a de très belles choses à découvrir. On a parcouru la jungle, marché à travers les rizières et la végétation. On a passé la soirée et la nuit dans un petit village sur notre route. Les enfants et les habitants y étaient adorables. Rémy a pu s’initier (rapidement du coup) aux travaux des champs avant que nous partions découvrir une chute d’eau. Et un peu de kayak pour clôturer ces deux jours.

 

 2° Le point de vue

Comptez 2 heures aller/retour pour arriver au sommet. C’est sportif, partez assez tôt pour éviter les grosses chaleurs. A l’arrivée vous dominerez la vallée avec une vue à 360 degrés. L’effort en vaut la peine. Avec un peu de chance, ce sera dégagé mais même avec un léger voile ça reste agréable.

 

 Prix: 20 000 kips

 

3° Reprendre des forces

Pour ca, rien de mieux que poser ses valises au bord du Nam Ou. Le cadre se suffit à lui même. On a été à la bamboo paradise guesthouse, de l’autre côté du pont et on a été bien accueilli (prix: 40 000kips la chambre en dur après négociation). Et puis manger! On a aimé le Noymany qui propose des bons plats à des prix raisonnables avec un accueil au top. Et puis l’indien Deen, pour changer un peu de la cuisine asiatique, était bon aussi!
Pour la digestion un peu de pétanque bien sur. Vous pouvez prendre un verre au restaurant/bar qui est sur la route de la grotte. Il sera sur votre gauche avant la piscine. Profitez en même temps du terrain couvert pour vous faire une partie!

 

4° Aussi possible mais pas pour nous

Vous pouvez faire du tubing mais ce n’est pas avec l’ambiance qu’on imagine à Vang Vieng. Nous on était pas tenté mais pourquoi pas! On a plutôt enfourché un vélo pour faire un tour aux alentours et c’était sympathique. À la base on voulait aller voir des grottes mais on y a été accueilli par des enfants, surveillés au loin par leurs parents, qui voulaient faire les parcmètres. Et comme on ne cautionne pas de faire bosser les rejetons (et qu’on voulait pas avoir les roues crevées en cas de boycott) on a fait demi tour. Par contre, sur le chemin du retour on a emprunté un joli chemin sur la gauche et on est descendu vers un beau ruisseau.

 

 Comment venir?

Depuis Luang Prabang, rends toi directement à la gare routière du Nord et n’achètes pas des billets aux agences de la ville ou aux hôtels. Les prix y sont exagérés! Prends le bus public et payes 84 000 kips au lieu des 140 000 annoncés par les agences. En plus, tu pourras discuter avec des locaux!

 

Les incontournables de Muang Ngoi

 1° S’imprégner des lieux

Muang Ngoi est un petit village au milieu d’un cadre enchanteur. Plus enclavé et moins développé que Nong Khiaw, on se croirait parfois à une autre époque. L’électricité a été installée il y a peu, quelques petites années. D’ailleurs il y a encore parfois des coupures de courant (gardez votre frontale pas loin). Les chemins sont en terre. On croise des tracteurs d’un autre temps: après s’être egaré dans un chemin Rémy a pu expérimenter le « tracteur stop« – et ça marche!

 

 2° le point de vue et la grotte

L’accès au point de vue ne se fait pas par des chemins très sécurisés mais arrivé au sommet, vous trouverez un petit banc (bon ok, une planche qui tient à peu près) pour admirer la vue. Et c’est beau! La grotte n’est pas si petite qu’elle n’y paraît. Elle se compose de plusieurs salles et est assez profonde. Phobiques des chauves-souris s’abstenir. Traversez la porte qui mène au temple et derrière vous trouverez le chemin pour y accéder. Prix: 10000 kips.

 

3° Partez vous aventurer sur les chemins

Vers la fin de la rue passante, tournez à gauche, passez devant l’école et vous serez sur la bonne route. L’occasion d’une promenade agréable au bord des rizières avec une vue sur les monts environnants. Le village de Huay Bo était des plus charmants! Vous pouvez y dormir chez l’habitant pour 10 000 kips. Au retour vous pourrez vous arrêter vous baigner dans l’eau qui entoure et pénètre la grotte. Comptez 10 000 kips pour accéder au chemin (et oui, tout argent est bon à prendre).

 

 4° Chillez, relaxez vous

Dans ce cadre, on se croirait au bout du monde. On a repoussé plusieurs jours la date du départ. On avait posé notre backpack chez Saylom guesthouse, directement au bord du Nam Ou, à droite en arrivant de l’embarcadère. Ce monsieur est très drôle, un sacré numéro, et il parle très bien le français! Il l’a appris au lycée de Luang Prabang. Et sa femme est adorable aussi. On a passé de longs moments sur notre hamac sur la terrasse de notre bungalow! Prix: 40000 kips
Et puis mangez! Notre adresse préférée c’est le Véranda Restaurant. C’est bon, il y a du choix et c’est pas chers: que demander de plus? Le cadre n’est pas le meilleur mais on y avait pris nos habitudes et on s’est attaché à la cuisine de « mama ».
Pour manger un délicieux pancake banane chocolat, c’est au  Meem Restaurant qu’il faut aller.
Ne loupez pas le soleil qui se couche sur ces paysages de bout du monde. Et la partie quotidienne de jeu de cartes. Ceux qui connaissent bien Rémy savent qu’il peut devenir obsessionnel quand il s’agit de jeux de société ou de cartes. Ben, il a trouvé pire que lui, Thomas! Sa copine Marine et moi même devions donc nous plier à de nombreuses parties de Castor apprises par Juliette à Luang Prabang (pour les curieux, consultez Rémy en message privé).

 

5° Faites des économies

D’informations sûres de backpackeurs évitez le couple de suedois/laotien qui tient des guesthouses et un restaurant. Déjà Parce qu’ils pratiquent des tarifs plus élevés sans raisons particulièrement valables. Parce qu’ils viennent systématiquement rabattre les touristes avec insistance à l’embarcadère et n’hésitent pas à casser du sucre sur le dos des autres gérants de guesthouse laotiens « chez moi c’est beaucoup mieux » ou à mentir « c’est plein la bas« . Bref, un mauvais état d’esprit généralisé.
De manière globale, vous pourrez vivre pour 3 fois rien à Muang Ngoi, et remplumer votre porte monnaie tout en profitant d’un cadre agréable.

 

Comment venir à Muang Ngoi?

Rendez-vous à l’embarcadère de Nong Khiaw accessible depuis la rue principale et allez acheter directement votre billet pour la traversée. Vous voyagerez serrés, mais la traversée offre de jolis paysages. Prix 25 000 kips.
Voilà, vous savez tout, ils ne vous restent plus qu’à réserver vos billets et venir découvrir par vous même ces lieux enchanteurs. En tout cas, nous un garde un superbe souvenir de ces endroits. Pour clore cet article sur une note sage et positive, citons Bouddha:    » Ne pleurez pas parce que c’est fini, réjouissez-vous parce que c’est arrivé« .

Le partage c'est la vie 🙂

Related posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.