Le complexe d’une blogueuse voyage imparfaite ?

complexe-blogueuse-imparfaite

fleches-decor

C’est toujours d’actualité. Mais c’est intéressant aussi de se raconter ce qu’il en est avec l’usage.
Pourquoi? Comment? Est-on lassé de se plier à cet exercice? Si nous devions recommencer ce voyage, ferions-nous un blog?

 

boucles-horizontales-decor

Ecrire pour notre blog: un exercice facile? 

Construire des phrases et les publier peut être aussi impressionnant et complexant que défiler sur la plage en maillot de bain. Si je te jure! J’étais plus habituée à être la nana qui se mettait dans un coin et levait la main une fois par an (pour Thankgiving) que celle qui saoule tout le monde de paroles. Je me suis un peu soignée mais ça ne reste pas simple pour moi d’étaler mon blabla en ligne. Si Rémy n’avait pas achevé de me convaincre à coup d’argumentaires étoffés, peut être que je ne serais pas en train de tapoter sur mon clavier, à 23h12, dans un aéroport (low cost) de Londres.
Ici vous ne critiquerez pas ma cellulite (si tenté soit il que j’en ai: ce qui est peu probable, notez bien), mais mon style (ou mon absence de style) d’écriture. Qui me dit que vous n’êtes pas en train de relever une par une mes fautes d’accords pour me cataloguer ennemie numéro 1 du Bescherelle? Nous ne sommes pas en lice pour le prix Pulitzer, ce n’est qu’un blog de voyage. Quelques nouvelles, et des photos sympas. Sans prétentions. 
En plus d’un véritable défi pour trouver toujours plus de synonymes évocateurs « splendide« , « magnifique« , « spectaculaire« , « magique » et compagnie, j’essaye quand même d’apporter une petite touche personnelle (de lourdeur?). Mais bon, il est toujours agréable d’être un peu lue. Ca nous fait plaisir de savoir que des potes ou la famille ont consacré quelques minutes de leurs temps à taper sur la barre de recherche « www.tourdumondeux.com« . Parce que les gars, même si vous lanciez un blog sur le « patchwork » ou « la vie de votre poisson rouge Rodolphe (parce que Maurice a assez pris avec cette pub) » on s’y intéresserait aussi!
Et ça fait drôlement plaisir aussi d’avoir des messages d’inconnus qui veulent partager sur certains sujets ou dire un petit mot agréable. Ca se passe dans les petites cases en bas, ou sur les réseaux sociaux ou par messages privés! Et c’est simple comme bonjour!

 

boucles-horizontales-decor

A quoi bon? 

Parfois, je me pose la question. « A quoi ça rime » après tout? Des blogs de voyages il y en a déjà 100 000. Il y a des précurseurs, des stars 2.0 qui explosent tout sur les réseaux sociaux. Il y a des Vizéos, l’oiseau rose, et j’en passe et des meilleurs. On va à peu près tous aux mêmes endroits, voir les mêmes choses (à quelques exceptions près).
Rien de bien original finalement. Mais en fait, au fonds, on s’en fiche de ne pas être si original. A nos yeux, notre voyage est quand même unique, c’est un peu l’aventure de notre vie. Si ça en intéresse quelques uns tant mieux, et sinon il n’y a pas mort d’hommes (notre ego s’en remettra). On prend quand même du plaisir à se remémorer, raconter, et photographier. Et surtout, on a pour projet de finir par imprimer notre site (idée sponsorisée par Mylène, merci), pour garder une trace de nos aventures. On se rend compte que ce n’est pas inutile de se contraindre à se souvenir du nom des lieux et de ce qu’on y a fait. La mémoire joue souvent des tours, il nous faudra bien un peu d’aide!
Alors pourquoi ne pas juste avoir donné l’adresse à quelques privilégiés et puis voilà? Parce que tout simplement, on s’est dit que quitte à le faire, autant s’amuser et y aller franco! Ca prend du temps, mais on ne s’y colle que quand on en a envie, sans pressions. On garde tout de même en tête l’idée qu’on l’a commencé alors on va le finir (comme notre assiette).

 

boucles-horizontales-decor

La peur du clic malveillant 

On peut tous se cacher derrière nos écrans, et d’une portée de clic, y aller de son commentaire malveillant. C’est un classique du monde virtuel. Peut êtres vous dites-vous « alors qu’est ce qu’ils ont à raconter les deux guignols (pour rester courtois) en balade? » ou « attends, attends, zoomes un peu pour voir… c’est pas de la cellulite là qui dépasse de son short? j’en étais sure!« . On essaye de ne pas donner trop de matière à ragots ceci dit.
Que dire aux clics malveillants? Tant pis. Mais peut être que tu peux tenter la bienveillance? C’est hyper tendance, ça encombre les rayons des libraires en ce moment! Ou plutôt te rendre sur youtube et regarder des vidéos de chatons qui font des pirouettes? Il parait que c’est hyper divertissant.
boucles-horizontales-decor

 

Voyager sans être intrépide 

Nous ne nous sommes pas fixés de grands challenges à relever comme « vivre avec 10 centimes/jours« , « se nourrir uniquement à base d’insectes« , ou « traverser les continents en patin à roulette« . Tout laisser derrière soi pour voyager, s’adapter sans cesse à de nouveaux environnements, est déjà un défi suffisant et de taille pour nous. On est des débutants du voyage, des voyageurs du dimanche.
On le fait à notre façon! On est plutôt tradi quoi! Parfois on a été fatigué, stressé, déçus, en galère, et notre vie sédentaire nous a manqué. On est humains quoi! Sur un an, il peut se passer mille choses: des fantastiques et d’autres moins. Ce n’était pas à chaque seconde parfait (qu’est ce qui ne l’est pas?) mais pour autant on réalise notre chance. Je suis un peu la Bridget Jones du mode de vie nomade. La François Hollande de l’errance normale.
boucles-horizontales-decor

 

Quid du blog après le voyage? 

Va t’on le garder? le transformer? le supprimer? On est encore sûrs de rien. On continuera sans doute à voyager de temps en temps (ou souvent- qui sait!), mais pas tout de suite. Et peut être même différemment.
Et le truc c’est qu’on a aussi un peu changé depuis notre départ. On s’est intéressé à d’autres sujets: on a fouiné, lu, regardé. On a été confronté à des situations qui nous ont fait réfléchir, nous questionner. Et puis on a rencontré des personnes très intéressantes qui de discussions en discussions nous ont donné du grain à moudre.
Bref, on a d’autres centres d’intérêt que le voyage (même si on a toujours l’âme curieuse) et de nouvelles perspectives pour une vie future. Alors pourquoi ne pas continuer à l’alimenter en diversifiant nos sujets? Nous verrons bien où l’inspiration et l’envie nous mènera. Un nouveau loisir à pérenniser?

 

Ca en est fini de ce point blogging. Alors à la prochaine pour parler de voyages… ou d’autres choses! 

 

frise-décor

Le partage c'est la vie 🙂

Related posts

2 thoughts on “Le complexe d’une blogueuse voyage imparfaite ?

  1. Super article!! Nous aussi on veut imprimer notre blog! Dc meme si on est à la bourre sur l’écriture, on écrira encore à notre retour!

    1. Tourdumondeux

      Merci! Oui ça fera un super souvenir 😉

Leave a Comment