Lisons pour s’évader

Ce n’est pas encore l’heure de partir. Alors en attendant, dès qu’on a une minute on se plonge dans des livres. On quitte sa routine pour vivre des aventures par procuration, on est transporté ailleurs. Une autre vie, une autre histoire, un autre décor !

Je vous propose de découvrir ma liste de livres évasions:

L'art d'écouter les battements de coeur

L’art d’écouter les battements de cœur

by Jan-Philipp Sendker

Le Pitch: Lorsqu’un brillant avocat new-yorkais disparaît du jour au lendemain, sa fille Julia n’a aucune idée d’où il peut être. Jusqu’à ce que, quatre ans plus tard, elle trouve une ancienne lettre d’amour écrite par son père à une jeune fille de son village natal, en Birmanie.

Mon avis : L’amour à la Birmane tel qu’il est décrit dans ce livre, tout en retenu, est bien éloigné de l’amour à l’occidentale. On se laisse quand même embarquer par cette histoire. On aime découvrir la Birmanie à travers le regard de Julia, cette américaine qui a du mal à prendre ses marques dans cet univers inconnu. On se laisse convaincre par ce récit Birman où la superstition et les astres impactent la destinée de chacun.

L'île des oubliés

L’île des oubliés

by Victoria Hislop

Le Pitch : L’été s’achève à Plaka, un village sur la côte nord de la Crète. Alexis, une jeune Anglaise diplômée d’archéologie, a choisi de s’y rendre parce que c’est là que sa mère est née et a vécu jusqu’à ses dix-huit ans. Une terrible découverte attend Alexis qui ignore tout de l’histoire de sa famille : de 1903 à 1957, Spinalonga, l’île qui fait face à Plaka et ressemble tant à un animal alangui allongé sur le dos, était une colonie de lépreux… et son arrière-grand-mère y aurait péri. Quels mystères effrayants recèle cette île que surplombent les ruines d’une forteresse vénitienne ? Pourquoi, Sophia, la mère d’Alexis, a-t-elle si violemment rompu avec son passé ? La jeune femme est bien décidée à lever le voile sur la déchirante destinée de ses aïeules et sur leurs sombres secrets…

Mon avis : Au départ, je n’étais pas forcément emballée par l’idée d’une lecture avec pour toile de fond une île Grecque, terre d’accueil des lépreux. J’aurais eu tort de m’arrêter à ça. Le récit est rondement mené, les personnages sont attachants et l’émotion est de la partie. Allez faire un petit tour du côté de Plaka et Spinalonga !

L'alchimiste

L’alchimiste

By Paulo Coelho 

Le Pitch : Santiago, un jeune berger andalou part à la recherche d’un trésor enfoui au pied des pyramides. Lorsqu’il rencontre l’Alchimiste dans le désert, celui-ci lui apprend à écouter son cœur, à lire les signes du destin, et par-dessus tout à aller au bout de son rêve.

Mon avis : On a rencontré des citations de l’alchimiste partout lors de notre périple sur les chemins de St-Jacques. Ça a titillé notre curiosité et on a décidé de le lire. On aime le style de ce conte philosophique, et ses phrases glanées de part et d’autres qui font réfléchir. Après l’alchimiste, on a essayé de lire d’autres ouvrages de Paulo Coelho mais on n’a pas accroché. On a trouvé le style trop pompeux. Comme quoi l’Alchimie peut ne prendre qu’une seule fois !

La petite marchande de souvenirs

La Petite Marchande de souvenirs

by François Lelord

Le Pitch : Dans une Hanoï endormie, ancienne ville impériale, devenue un des derniers musées vivants du communisme, Julien, le nouveau jeune médecin de l’ambassade de France, découvre chaque jour davantage un peuple marqué par l’Histoire. Aux abords du lac de l’Épée, il croise souvent une jeune fille, Lumière d’Automne, qui tente de vendre des souvenirs aux touristes. Malgré tous les interdits qui les séparent, ils commencent une conversation… Peu avant Noël, une mystérieuse épidémie se déclare dans le service du professeur Dang, qui a pris Julien en affection. Tandis que la ville lentement se referme, Julien part en expédition sur la piste des premiers malades, alors que Lumière d’Automne, bravant l’interdiction de vendre, finit par être arrêtée par la police. Vivre un grand amour, rester en vie, ne jamais reculer, Julien n’est pas sûr d’y parvenir, mais il a appris à toujours choisir la voie difficile, qu’il pense être celle du bonheur.

Mon avis : Là aussi, c’est un amour un peu « prude» qui nous est raconté. Si on veut plus d’action, plus de corps à corps et de passions charnelles mieux vaut passer son chemin. Mais ça reste un livre agréable à lire !

La vestibule des causes perdues

Le Vestibule Des Causes Perdues

by Manon Moreau

Le Pitch : C’est l’histoire de Mara, de Robert, de Sept Lieues, d’Henrique, de Bruce, de Clotilde, de cet homme qu’on appelle Le Breton, de Flora et d’Árpád. Un retraité, un joueur de guitare, un cow-boy, un exégète de Claude Simon, une brunette maigrichonne, un taiseux, une grande bourgeoise fatiguée, un gars que la vie un jour a pris pour un punching-ball. L’histoire de gens qui n’avaient aucune chance de se croiser, mais qui tous, un jour, enfilent de grosses chaussures, un sac à dos et mettent le cap vers les confins de l’Espagne, le bout du monde, la fin de l’Europe : Saint-Jacques-de-Compostelle. Sans se douter que ce chemin emporte ceux qui l’arpentent bien plus loin que ce qu’ils pouvaient imaginer…

Mon avis : J’ai adoré ce livre racontant l’histoire de pèlerins en route vers Saint Jacques de Compostelle. On aime retrouver ces personnages singuliers et découvrir leurs histoires au fil des pages. On comprend ce qui les a chacun mené sur le chemin et on a envie de les voir se (re)trouver pas après pas.

un jour

Un jour

by David Nicholls

Le Pitch : Lui, Dexter, issu d’un milieu aisé, séduisant, sûr de lui, insouciant. Elle, Emma, d’origine modeste, charmante qui s’ignore, bourrée de complexes, de principes et de convictions. Nous sommes le 15 juillet 1988. Margaret Thatcher est au pouvoir, la new wave bat son plein, Dexter et Emma viennent de passer une nuit ensemble. Ces deux-là ne le savent pas encore mais ils ont vécu un coup de foudre. D’année en année, Dexter et Emma vont se chercher, se perdre, s’aimer, se détester, se séparer, et finir par comprendre qu’ils ne sont jamais aussi heureux que lorsqu’ils sont ensemble. Nous sommes le 15 juillet 2004. Tony Blair est Premier ministre, Robbie Williams cartonne et la vie, la vie qui va, réserve encore bien des surprises…

Mon avis : Âmes insensibles s’abstenir ! J’ai aimé cette histoire d’amour british contrariée qu’on grignote sans prise de tête avec délectation !

L'aubépine rouge

L’Aubépine rouge

by Ai Mi

Le Pitch : 1974. La Chine est en pleine révolution culturelle. Jing Qiu, fille d’une famille d’intellectuels disgraciés par le Parti, est envoyée à la campagne pour prouver sa valeur et sa droiture. Là-bas, elle va découvrir bien plus que « l’amitié prolétarienne »… L’amour, ce sentiment « petit-bourgeois » sévèrement condamné par le régime, va bouleverser son univers régi par l’endurance et le courage. Pour vivre leur histoire, Jin Qiu et Lao Sen, fils d’un général d’armée, vont devoir défier leurs familles et le Parti .

Mon avis : j’ai aimé me fondre dans l’histoire de la chine de 1974. Je ferais un peu les mêmes commentaires que pour la petite marchande de souvenirs. Si vous êtes avides d’action, de suspense et de retournement de situation ce livre n’est pas vraiment fait pour vous !

Le jour où j'ai appris à vivre

L'homme qui voulait être heureux

Le jour où j’ai appris à vivre

by Laurent Gounelle

  Le Pitch : Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire… vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle. C’est ce qui va arriver à Jonathan dans ce nouveau roman de Laurent Gounelle. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie. Ce roman, dont l’intrigue est basée sur des expériences scientifiques réelles, éclaire d’une lumière nouvelle notre existence et nos relations aux autres, et apporte un souffle d’air pur dans notre vie.

L’homme qui voulait être heureux

by Laurent Gounelle

Le Pitch : À travers un conte, ce guide de développement personnel propose de suivre sur sept jours le cheminement intérieur d’un touriste occidental prenant conseil auprès d’un vieux guérisseur balinais.

Mon avis : Gounelle arrive à mêler avec harmonie philosophie, développement personnel et romance. Le tout dans un décor qui nous transporte ailleurs. On est parfois tenté de penser : « mwouai, si c’était aussi simple ». Mais on se laisse embarquer sans difficultés dans les parcours initiatiques de ces personnages.

La vérité sur l'affaire Harry Quebert

La Vérité sur l’affaire Harry Quebert

by Joël Dicker

Le Pitch : À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison. Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975? Et comment écrit-on un roman à succès?

Mon avis : Du suspense, de l’amour, de l’amitié, des interdits, de la loyauté et bien plus encore. Un bon cocktail d’émotions en plein cœur des États-Unis. Jusqu’au bout on veut comprendre qui a bien pu tuer Nola.

Into the wild

Into the wild

by John Krakauer

Le Pitch : en 1992, le cadavre d’un jeune homme est découvert dans un bus abandonné en Alaska, au pied du mont McKinley, loin de tout lieu habité. Fils de bonne famille, Chris décide de partir à l’aventure après avoir obtenu son diplôme universitaire. Il sillonne le sud des États-Unis avant de s’installer au cœur de l’Alaska.

Mon avis : d’autant plus intense qu’il s’agit d’une histoire vraie. Il a voulu aller au bout de cette expérience en solitaire, en communion avec cette nature hostile. La soif de liberté prédomine. On a aussi aimé le film et la bande son.

Le « classique » qui ne m’a pas convaincu : Mange, prie, aime d’Elizabeth Gilbert

J’avais envie de me laisser séduire par ce changement de vie entre l’Italie, Inde et Indonésie. Mais le courant n’est pas passé entre ce bouquin et moi. Je n’ai même pas eu la foi d’accompagner Elizabeth au-delà de son aventure en Italie.

Et vous, quels sont vos « livres évasions » ?

Le partage c'est la vie 🙂

Related posts

8 thoughts on “Lisons pour s’évader

  1. Coucou, je t’ai nominée au Liebster Award ! Voici le lien de mon article :
    http://labibliothequeaudette.blogspot.fr/2016/05/tag-nomination-au-liebster-award.html
    P.S : Si tu le fais n’hésite pas à me laisser le lien en commentaire pour quoi je puisse voir tes réponses !

  2. Lucile

    Je suis comme Estelle, fan du film Mange, Prie, Aime mais je n’ai pas lu le livre! Un peu trop de longueur peut-être pour toi?!
    Je partage mes dernières lectures, je ne sais pas si ça peut vous plaire:
    – Demain, une oasis d’Ayerdhal que j’ai dévoré en une après-midi! Roman d’anticipation qui parle d’humanitaire, d’Afrique, de politique et d’égoïsme évidemment. Avec des analyses géopolitiques brillantes d’actualité, des personnages étonnants. Ecrit à la 1ère personne, on n’oublie presque par moment que ca se veut être dans un futur possible.
    – Alors vous ne serez plus jamais triste de Baptiste Beaulieu, un médecin généraliste de 29 ans petit génie de l’écriture. Les pages du livre sont numérotées de façon décroissante car l’histoire est écrite comme un compte à rebours avant le suicide du Docteur. Touchant, drôle et surprenant, je l’ai dévoré aussi.
    Je m’apprête enfin à commencer Juste avant le bonheur d’Agnès Ledig qu’on m’a chaudement recommandé.
    Et pour voyager en musique: la BO de La vie rêvée de Walter Mitty, avec Nico nous sommes de gros fans! Voilà peut-être quelques pistes pour vous! Moi je retiens Le Vestibule des causes perdues, merci! <3

    1. Tourdumondeux

      On sait dès le départ que Baptise va se suicider?!
      Pas trop d’analyses géopolitiques quand même j’espère? (ça m’aide pas trop à m’évader perso).
      J’ai lu « juste avant le bonheur », et j’ai trouvé ça bien sympathique. Bonne lecture ma Lucile!
      Oui, j’ai trouvé « mange, prie, aime » beaucoup trop poussif que ce soit le début du livre ou du film. J’ai pas réussi à me projeter ou m’attacher au personnage! J’étais peut être pas assez dans le mood. Ou peut être que j’en avais trop entendu parlé (trop d’attente). Mais je sais que c’est une Bible pour beaucoup.
      Et pareil pour « la vie rêvée de Walter », on n’a pas réussi à accrocher au scénario original du film. On partait pourtant hyper enthousiastes!
      Les gouts et les couleurs…

  3. Très belle sélection de livres pour voyager. Vous envisagez de prendre des livres pendant votre tour du monde ?

    1. Tourdumondeux

      Merci! Oui mais on n’a pas encore décidé lesquels feront le tour du monde avec nous! Des idées à nous proposer? On est preneurs!

  4. […] On s’évade en se projetant dans des romans qui se déroulent à l’étranger. Des idées de lecture ici. […]

  5. Intéressant! Cette liste de bouquins-à-dévorer « en attendant » me sera aussi utile pour patienter. PS: Dommage que tu n’aies pas continué Mange, Prie, Aime (que j’ai adoré!) Tu devrais essayer le film… https://www.youtube.com/watch?v=NT7oKIwiLkA

    1. Tourdumondeux

      J’ai essayé le film de « Mange, Prie, Aime » aussi mais là je n’ai même pas réussi à tenir jusqu’à son départ en Italie. Il faut croire que cette histoire et moi on n’est vraiment pas sur le même fuseau horaire! Ca match pas! Peut être un jour…

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.