Indonésie – Lombok – Plages et farniente

indonésie-lombok-sekotong-plages

Venez,

on vous amène sur l’île de Lombok en Indonésie.

Après Java  et Bali,

il est temps d’explorer un peu plus de cette vaste et complexe Indonésie.

Aller à Lombok  

Si comme nous vous êtes des backpackers et que vous avez du temps devant vous, et de l’argent à économiser alors nous vous conseillons le ferry public.

Après une halte à Amed à Bali, vous pouvez prendre un shuttle (un minibus) jusqu’à Pandangbai. Des ferrys partent toutes les heures. Il faudra s’armer de patience (5 heures de traversée) mais ça vaut le coup: comptez 40000 RP par personne contre à peu près 300 000 RP pour le speed boat. Allez directement au bureau du ferry et ne vous laissez pas distraire par les rabatteurs.

On a eu la chance de croiser des dauphins en prime!

Un pied sur l’île  

On débarque à Lembar. Il ne restait plus qu’à rejoindre notre hôtel, préalablement choisi sur Booking.com.

Ce sera Coral Palms dans la région de Sekotong. Et on n’a pas regretté notre choix! Notre cahutte (avec climatisation- le bonheur ultime avec ces chaleurs) donnait sur l’océan et était meme équipé d’une piscine.

Un havre de paix au milieu d’un voyage roots.

Dialogue de sourds: on demande au chauffeur qui nous amène à l’hôtel quel est son prénom. Il répond (phonétiquement) « Superman« . Croyant qu’il refuse de nous dévoiler sa vraie identité, quand il nous retourne la question je répond « Wonderwoman« . Rémy rajoute « Flash Gordon ». Le chauffeur en riant conclue par « ooo, it’s a super hero’s car« . Sauf que pour Rémy, en fait c’était son vrai prénom parce qu’on avait déjà croisé des « super » par le passé. Oops.

Quoi faire à Sekotong? 

Nusa Nanggu

Il était possible depuis notre hôtel de nous rendre en bateau sur l’île d’en face Nusa Nanggu pour la journée. L’eau turquoise, le sable fin, le calme, un bonheur pour les yeux et la baignade. C’est aussi un spot idéal pour le snorkeling.

Louer un scooter et faire la côte

Vous pouvez aussi louer un scooter et vous faire un road trip alentours! Peu touristique et avec des routes peu fréquentées, c’est l’endroit idéal pour partir sereinement à l’aventure sur sa bécane.

Vous croiserez des plages, des villages et de belles mosquées aux coupoles colorées (et oui c’est aussi un pays majoritairement musulman).

La population y est très sympathique, les enfants enjoués sur notre passage. On a récolté pas mal de « hello » en route!

Seul un homme à qui on a demandé notre route semblait se moquer gentiment de nous dans sa langue natale. Du coup, Rémy a jugé qu’il n’y avait pas de raison que ce soit unilatéral et lui a dit « allez salut, bonne tartiflette hein! » avant de redémarrer en « trombe« . Oui, c’est un vrai méchant, il faut pas le pousser!

L’idée mitigée: aller jusqu’au desertpoint

Un endroit réputé comme étant le lieu de prédilection des surfeurs du fait des grosses vagues. Déjà c’est pas simple à trouver et en plus les « routes » que dis-je les pistes rocailleuses, c’est un peu La Croix et la bannière en scoot.

Arrivé la bas on a trouvé que ce jour là le lieu était pas si impressionnant! Économisez de l’énergie pour les plages alentours.

Info code de la route :

Soyez vigilants, on a failli percuter un singe qui traversait précipitamment la route après avoir selon toute vraisemblance volé une banane! Et quand on le voit tout près de soi débouler ça surprend! Et puis, expliquer la cause du litige à son assurance, doit être coton.

Finissez la journée en admirant le coucher du soleil.

Ajoutez a ça le bonheur suprême de se boire une bintang (la bière locale) bien fraîche. Merci à Christelle & Olivier, un couple landais (vive le sud ouest, ma patrie) de voyageurs assidus, qui nous ont invité à trinquer avec eux!

Les lieux qu’on a voulu éviter:

Kuta Lombok! Selon des voyageurs rencontrés les plages sont belles mais l’ambiance peut y être fatiguante à cause des fréquentes sollicitations (vendeurs, mendicité). Et nous on préfère les endroits plus calmes et à l’écart des foules!

On a été passé une nuit à Sengigi pour rejoindre nos copines belges rencontrées à Java, mais n’y allait pas spécialement sinon. Elles elles valent le déplacement mais sinon la ville et la plage de sable gris ne présentent pas d’attraits particulier (enfin, de ce qu’on en a vu).

Après ces quelques jours les doigts de pied en éventail, il était temps pour nous de nous aventurer à l’intérieur des terres de Lombok. Mais où donc? A Tetebatu, bien sur!

Le partage c'est la vie 🙂

Related posts

2 thoughts on “Indonésie – Lombok – Plages et farniente

  1. Myriam

    Bonjour
    Votre récit est vraiment sympa. Vous étiez sur Lombok au mois d’octobre ?
    Nous souhaitons passer environ 6 jours sur Lombok fin septembre début octobre de cette année
    Quel coins pouvez vous nous conseiller ? Nous souhaitons faire à la fois l’intérieur mais aussi des plages pour le snorkeling
    J’ai lu que vous aviez pris les services d’un guide durant une journée, est ce facile d’en trouver un sur place ?
    Par avance je vous remercie pour votre réponse

    1. Tourdumondeux

      Bonjour Myriam,
      Merci pour ton commentaire et désolé pour le retard. On y était en septembre. On vous conseille d’aller vers Sekotong. Coral Palms est un hôtel qu’on a apprécié. Possibilité de prendre un bateau depuis l’hôtel pour aller faire du snorkeling sur une île vraiment sympa. Et de louer des scooters pour découvrir les autres plages et voir la campagne. Ensuite il faut aller à Tétébatu. Il sera facile de prendre un guide en demandant à votre guesthouse. Mais comparé entre plusieurs d’entre elles. Ca vaut le coup de le prendre à la journée et de mutualiser le coût. On a pas voulu aller vers Kuta car apparemment c’est beaucoup plus touristiques. Mais il y aurait de belles plages. A vous de voir!
      N’hésite pas à nous envoyer d’autres messages au besoin ;).

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.