Partir au long court : le début de la fin ?

Comme disait ce cher Antoine de Saint-Exupéry

« pour chaque fin, il y a toujours un nouveau départ ».

2 mois avant le Grand Départ, nous sommes  à l’aube d’une nouvelle vie.

À La fin d’un cycle.

On fait le bilan un instant

Quand on regarde dans le rétroviseur, on se dit « que sont nos années devenues? » (et oui, qui dit Mélancolie, dit Poésie).

Nous nous sommes connus, puis aimés sur les bancs de l’université. Nous n’avions que 21 ans et nous voici, approchant dangereusement le cap de la trentaine, prêts à courir le monde, sacs aux dos.

La liberté et l’insouciance se sont éclipsés progressivement au profit de compétences qu’on peut lire sur toutes les lettres de motivation: sérieux, rigueur, et autonomie.

Mais on a veillé à entretenir des braises qu’il ne manquait qu’à secouer d’un bon coup de tisonnier. 

Depuis 1989, année à laquelle nous avons investi ce lopin d’univers, nous en avons cumulé des expériences de vie.

Je me souviens de l’école primaire, où nous nous lancions des « oui, c’est ça, en l’an 2000 », comme si c’était une phase inatteignable et lointaine. Et bien non, n’en déplaise aux annonciateurs du chaos, il s’en est passé depuis.

Joie, peine, bonheur, tristesse infinie, déception, colère, reconnaissance, haine, résignation: ils sont tous venus frapper à notre porte. Il y en a qu’on a accueilli avec plus de plaisir que d’autres évidemment.

On apprend et on avance

On apprend de chaque expérience, bonne ou mauvaise. On capitalise, on se construit.

Si le cruel Cancer n’avait pas frappé tout près de moi peut être (surement même) que je ne serais pas là en train de boucler mon sac à dos.

Peut-être que je n’aurais pas voulu comprendre que tout peut s’arrêter demain, sans crier gare, et sans clémence.

C’est pas simple de se dire qu’à l’heure où d’autres construisent nous on déconstruit.

Après avoir atteint notre objectif, notre refuge en haut de la montagne, on redescend et on s’attaque à un autre pic. Sans savoir ce qui nous attend, ou si la vue sera meilleure.

On dit au revoir à tout. Et l’année prochaine, il faudra reprendre nos outils et notre volonté pour tenter de rebâtir quelque chose. Quelque chose de différent.

Mais en même temps nous serons surement aussi différents, nous aurons appris et évolué.

QUI allons nous devenir? QUI serons-nous? Réponse dans quelques mois ….

 

Le partage c'est la vie 🙂

Related posts