Sukhothaï vs. Ayuthaya : le grand duel

 

La Thaïlande est connue pour ses plages, sa chaleur, son pad thaï mais aussi son important héritage historique. Ayuthaya d’un côté, Sukhothai de l’autre : c’est le grand duel ! Faut il aller voir l’une plutôt que l’autre ? Sont elles toutes deux incontournables ? On fait le point pour que vous sachiez à quoi vous attendre !

 


feuille-décorPROFIL

Sukhothai

Elle a été la capitale du royaume Siam du XIIIème au XIVème siècle avant d’être détruite par les Birmans. Après ça, Ayuthaya lui a volé la vedette.

Rama le fort considéré comme le père fondateur de la Thaïlande a régné sur la cité et apparemment il n’a pas chômé puisqu’il aurait créé l’alphabet Thai, fait du bouddhisme la religion nationale et noué des relations diplomatiques avec la chine. Comme tout se déroulait sous les meilleurs auspices, l’art a commencé à se développer et les temples se dresser.  A Sukhothai on observe un beau mélange des genres: entre héritage artistique des anciens oppresseurs khmers, influences chinoises et birmane.

Ayuthaya

Fondée vers 1350, elle fut détruite par les Birmans au XVIIIème siècle. Entre temps, elle ne manquait pas de classe puisqu’elle était l’une des agglomérations les plus grandes et cosmopolites du monde.

D’ailleurs quand on parle de l’école artistique d’Ayuthaya on fait référence à sa capacité à assimiler une multitude d’empreinte étrangère. Il faut dire qu’à l’époque ils ont eu de la suite dans les idées puisqu’ils ont construits la cité sur une île entourée de trois fleuves la reliant à la mer. Et c’était pas mal en terme d’attraction commerciale tout ça !Finalement, Ayuthaya ça a été la « nouvelle Sukhothai ».


feuille-décorCE QU’IL Y A A VOIR

Des ruines, des temples, dont la liste serait longue et surement non exhaustive, alors on vous parlera juste de nos préférés pour cette fois. Et pour le reste vous pourrez profiter des photos qui défilent ci-dessous pour vous faire une petite idée.

Sukhothaï

Wat mahathat: peut être le plus beau temple du site. Il était réservé à la famille royale: ceci explique peut être cela. Des douves, des colonnes, un chedi orné d’une frise de moines. Et puis le bassin aux lotus qui participe au charme du lieu.

Wat Sri Sawai: il ressemble aux temples cambodgiens que nous avons tous deja vu en photo.Ce n’est pas un hasard puisqu’il aurait été réalisé à l’époque de la domination khmère, puis réhabilité en temple bouddhiste.  On plébiscite donc son originalité.

Ayuthaya

Wat Phra Mahathat: La tête du Bouddha qui ne fait qu’une avec les racines de l’arbre. Vous l’avez surement déjà vu en photo ! Et comme on aime les légendes, on vous raconte celle ci : les birmans ont attaqué le temple et décapité toutes les statues de Bouddha. Sauf que voilà, une des têtes aurait roulé jusqu’aux racine d’un arbre qui l’aurait accueilli avec bienveillance.

Wat Yai Chai Mongkol : certes très touristique mais on a été charmé par ce temple impressionnant, ses magnifiques statues et ses petits jardins soignés.

Le slide pour Sukhothaï c’est ici:

Et pour Ayuthaya c’est là:



feuille-décorVISITES A PIED ? A VELO ? A SCOOTER ?

On va vous donner notre avis mais avant, promettez-nous que vous ne monterez jamais sur ces pauvres éléphants pour vous divertir ? Si vous ne le savez pas, vous pouvez cliquer là pour savoir comment ces grands pachydermes en arrivent à être si dociles et vous promener.

Sukhothaï

A vélo, le lieu s’y prête très bien. Vous devrez essentiellement traverser un grand parc pour découvrir les différentes ruines de la ville, vous n’aurez donc pas à subir le trafic automobile alentour. C’est un point non négligeable! Les sites à voir sont relativement proches les uns des autres, donc ça ne pose pas de problèmes de pousser quelques coups de pédale.

De notre côté, on a passé la nuit dans une guesthouse sympathique du vieux Sukhothai « happiness resort ». On a donc pu louer les vélos sur place et commencer la journée sans devoir se faire accompagner par un tuk-tuk.

Ayuthaya

Là, on a opté pour un scooter et on ne regrette pas!

Les différentes ruines sont éloignées les unes des autres, certains temples sont en dehors de l’hyper centre.

On pense qu’il n’aurait pas été très agréable de le faire à vélo, ça ne ressemble pas aux chemins des château de la Loire !

Entre la chaleur étouffante, la pollution, le trafic, et les distances à effectuer, c’est de notre point de vue aussi bien de maximiser la journée en misant sur un scooter pour se déplacer.

feuille-décorBONNES ADRESSES

Sukhothaï

Thara Bar : découvert complètement au hasard lorsque nous étions à la recherche d’un endroit où prendre un dessert. Le restaurant est magnifique, on ne s’attendait pas à trouver ce décor. Quel ne fut pas notre joie quand nous avons vu qu’il y avait au menu des gauffres (des vraies) avec de l’Oréo et de la Chantilly. Un oasis en plein désert ! Beau, bon et inattendu (et servi comme des rois).

La Guesthouse « Happiness resort » était également très bien. Le restaurant attenant est par contre assez cher (toute proportion gardée, pour la thailande on veut dire) et pas très goutu. Mieux vaut prendre son vélo et tenter sa chance ailleurs.

Ayuthaya

L’application Happy Cow ne nous a pas sauvé : c’était compliqué de trouver de quoi manger végétarien là bas.

On s’est donc rabattu sur le restaurant de notre guesthouse « the old palace resort » et ses spaghettis à la tomate (pour changer des pad thai).

La Guesthouse en elle même n’était pas fantastique (ne vous laissez pas endormir par le terme « resort »), en tout cas pour ce qui est de notre chambre. Mais ça reste très correct pour la ville. Le personnel était en tout cas très sympathique, encore une fois.


feuille-décorCONSEIL

Si on avait un conseil à vous donner ce serait d’arriver la veille, de vous coucher tôt et de vous levez aux aurores le lendemain pour partir découvrir ces deux cités. Parce qu’enchainer les visites après des heures de bus et la fatigue, ce n’est pas l’idéal. Ca ne présente que des avantages. D’abord, vous serez tranquilles sur les lieux, dans une bonne atmosphère , sans les cars de touristes, et avec une bonne luminosité. Un lever de soleil ce n’est jamais désagréable !

Et puis la chaleur arrive très vite, alors si vous pouvez être un peu au frais plutôt qu’en proie à une insolation, vous arriverez à mieux vous intéresser à ce que vous avez en face de vous. Autrement, on a un peu tendance à se dire « allez, on y va, on crame là« .

Plus tôt partis, plus tôt revenus pour une petite sieste au frais, à côté de l’air conditionné.

feuille-décorCHARME

Si on ne devait en choisir qu’une, Sukhothai serait vainqueur. On a apprécié sa taille plus « humaine » (non, ce n’est donc pas la taille qui compte, définitivement), sa verdure, et son accessibilité d’un coup de guidon de vélo.

Ayutthaya réserve quand même de jolies surprises. C’est totalement subjectif comme toujours mais on s’y est senti un peu moins à l’aise.

Si vous avez le temps et que vous n’êtes pas lassé des ruines, faites les deux évidemment. De même que si vous êtes un féru d’histoire, vous trouverez là de quoi vous divertir.

Mais, notre cœur à nous a un peu plus flaché vers Sukhotai.

« Le cœur a ses raisons que la raison ignore » ….

Le partage c'est la vie 🙂

Related posts

3 thoughts on “Sukhothaï vs. Ayuthaya : le grand duel

  1. dom

    Bonjour les voyageurs !!!
    Je prépare notre voyage en Thaïlande pr la fin de l année. J aime beaucoup votre blog, très agréable à lire et rempli d infos utiles. Elles vont nous servir!!
    Bravo encore

    1. Tourdumondeux

      Bonjour! Merci beaucoup pour ce gentil message! On est content si ça a pu vous servir. Profitez à fond de votre voyage qui arrive à grand pas 😉

  2. Pourquoi ne pas faire les deux ? Ahah ! Je n’aime pas choisir 🙂

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.