Concilier tourisme et éthique animale

Singe-grillage-main

 

Nous avons choisi de vous parler de voyage responsable dans cet article. Parce qu’il vous appartient à vous, voyageurs, d’éviter certaines attractions touristiques qui vont à l’encontre totale du bien être animal.

Bienvenus dans l’envers du décor!

Vous voyez ça : Ces pachydermes sont impressionnants, et immenses : ce serait sympa et exotique de monter sur leurs dos et de se faire une petite ballade.

Ce que vous ne voyez pas : les éléphanteaux, souvent capturés sauvagement (si un éléphant vient à sa rescousse on le tue) sont dès leurs naissances isolés du reste du troupeau et notamment de leurs mères. C’est un rituel très violent qui porte un nom le « phajaan ». Le phajaan c’est casser l’éléphant, le torturer pour lui faire passer l’envie de se rebeller. Pour qu’il ait peur de l’homme. Pour ça, on l’enchaine et on le contrôle avec des objets pointus.

Vous voyez ça : un roi de la savane, il a l’air puissant. Ça va en jeter quand je vais poster la photo de mon selfie avec lui

Ce que vous ne voyez pas : si vous allez dans des parcs à tigres, notamment en Asie (Thaïlande) vous ferez partie de ces milliers de touristes manipulant les tigres comme s’ils n’étaient que des objets. Pourquoi n’attaquent-ils pas ?

Parce qu’ils sont eux aussi enlevés très tôt à leurs mères, qu’ils passent leurs journées dans des petits enclos et qu’ils sont malmenés, et surement drogués.

Certains de ces temples dépasseraient le million d’euros annuels de bénéfices.

Vous voyez ça :

une grosse bête des montagnes, comme dans le conte de Boucle d’Or et les 3 ours.

Ce que vous ne voyez pas :

On les met dans des petites fosses avec pleins d’autres ours, sans divertissement, alors qu’eux sont de nature solitaire.

Résultat : outre l’absence totale de bien être, ils se battent violemment les uns contre les autres.

Vous voyez ça : vous être impressionnés par le numéro de dressage et de voltige.

Ce que vous ne voyez pas : les dauphins et les orques n’arrivent pas comme par magie dans ces spectacles. Ils sont nombreux à avoir été pris en chasse par des bateaux et sous l’effet du stress certains y laissent leurs vies. Ils sont séparés de leurs familles alors que ce sont des êtres très sensibles pour qui cette relation est importante. On leur enlève aussi par la suite leurs bébés. Ils en viennent parfois à en perdre la raison et s’automutiler. Sans compter l’étroitesse du bassin et la dangerosité pour leur peau (avec le traitement de l’eau, et l’exposition au soleil).

Ce que vous voyez :

Il est rigolo avec son petit costume, il a l’air espiègle.

On dirait presque un humain.

Ce que vous ne voyez pas :

On les laisse enchainés, ou dans de petites cages, on les déguise, on leur fait faire la manche.

Bref, on les maltraite et on les instrumentalise.

Ce que vous voyez : un serpent, j’aaii peur.

Allez je prends mon courage à deux mains, je fais confiance au dresseur et j’en mets un sur moi.

Ce que vous ne voyez pas : si ce genre de « spectacle » est possible même avec un cobra c’est que les dresseurs ont pris leurs précautions.

Ils ont arrachés leurs crocs avec des pinces en métal !

Tout ça pour vous !

Ce que vous voyez :

Des crocodiles partout, il ne vaudrait mieux pas tomber dans cet étang.

Je me fais des frayeurs dans ce parc à crocodiles !

Ce que vous ne voyez pas :

Les crocodiles sont élevés intensivement, les bassins sont surpeuplés et c’est la compét pour boire et pour manger.

Pas non plus le paradis du bien-être.

Ce que vous voyez : un cirque qui s’est arrêté dans votre village. Autour des lamas ou chevaux (parfois bien minces) attachés à un arbre. Des bêtes sauvages dans leurs cages (des lions, des tigres, des singes) .

Ce que vous ne voyez pas : les animaux trimballés sur les routes, enfermés dans des cages, maltraités pour leurs faire exécuter leurs numéros: équilibre et passer dans des cerceaux. Pensons aux fouets, colliers étrangleurs, muselières, aiguillons électriques qui permettent de réaliser ces spectacles. Ce ne serait pas mieux si on se contentait des équilibristes, clowns et magiciens ?

Amis touristes, ne vous laissez pas aveugler. Si vous êtes un minimum sensible à la cause animale n’engraissez pas ce tourisme-là, pensez éthique. Refusez de telles instrumentalisations des animaux. Tant qu’il y aura de l’argent à se faire, il y aura des personnes pour exploiter ce filon. Et franchement, est ce qu’on n’a pas d’autres moyens de se divertir ? Est-ce que le bien être de ces animaux ne vaut pas mieux que quelques photos originales à partager ?

Maintenant que vous connaissez l’envers du décor, faites des choix en conséquence.

En tout cas, nous ON PASSERA NOTRE ROUTE.

Le partage c'est la vie 🙂

Related posts

8 thoughts on “Concilier tourisme et éthique animale

  1. Waouhh merci pour cet article qui j’espère sera partager en masse!! J’adhère complètement.
    J’avais jamais eu conscience de tout cela avant de lire le livre « De l’eau pour les éléphants ». Et c’est vrai que j’aimerai me faire une ballade à dos d’éléphant un jour mais non je préfère passer à côté d’un rêve plus qu’encourager ce genre d’acte! Bon après je crois savoir qu’il existe des « centres » où les éléphants sont biens traités et tout et tout mais finalement c’est tellement pas naturel que même là, je n’irai pas.
    Idem pour les zoos et autres cirques!
    Je partage de suite sur les réseaux sociaux

    1. Tourdumondeux

      Merci beaucoup pour ton commentaire et tes partages! C’est vrai qu’il faudrait une prise de conscience plus massive pour que ne soit plus encouragé le développement de ce genre de pratiques! Espérons qu’un jour les humains soient plus humains!
      Ps: Je ne connais pas ce livre, je vais me renseigner dessus!

      1. Chantal Hourdeau

        de l’eau pour les éléphants existe aussi en film et l’éléphante du film a été maltraitée comme la plupart du temps les animaux dans les films.

        1. Tourdumondeux

          Nous n’avons pas non plus vu le film. Et on le fera pas vu les traitements infligés à cette pauvre éléphante. On n’y pense pas forcément quand on est derrière son écran, mais il faudrait aussi plus réfléchir au traitement des animaux dans l’industrie cinématographique et dans les médias plus globalement (quand on voit des animaux apeurés emmenés faire le show dans des émissions tv ça nous hérisse le poil). Merci pour le lien Chantal, ça permet aussi de voir l’envers du décor!

          1. Chantal

            Il y avait eu des discussions à l’épooque. Beaucoup ont critiqué les acteurs.

            Reese whiterspoon et robert pattibson

    2. Justement au Laos il y a de plus en plus d’initiatives pour proposer un tourisme responsable auprès des éléphants. Souvent le but est de continuer à faire vivre l’économie locale grâce à eux tout en les préservant des mauvais traitements (Je n’ai pas testé, juste lu sur le sujet)
      Par exemple :
      http://www.elephantconservationcenter.com/
      http://www.elephantvillage-laos.com/

      1. Tourdumondeux

        Merci pour l’info Laurie! Je me pencherais sur le sujet avant que nous débarquions au Laos! Ca m’intéresse pas mal ce genre de questions!

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.