Week-end nature dans le Cantal

cantal-weekend-france

Pour l’anniversaire de Rémy, j’avais décidé de lui concocter un petit week-end surprise dans le Département voisin, le Cantal (sans Chantal*).

*référence à une vieille pub « Dis mois Chantal, t’as pas oublié le Cantal ? »

On a commencé le week-end (de trois jours, tant qu’à être là autant profiter), comme ceci :

Jour 1 

Arrivée à Cheylade : nous pique-niquons autour d’un petit lac, aussi point de départ d’une randonnée bien agréable : la randonnée du lac des cascades.

Ne vous faites pas avoir par l’intitulé comme moi. En réalité, vous ne croiserez pas de cascades en chemin, mais elles ne seront pas loin !

Faites des détours pour aller les voir, elles sont bien agréables ! Surtout quand il fait chaud et que vous avez bien marché !

Clique sur la carte pour télécharger le circuit de la randonnée:

La randonnée susmentionnée n’est vraiment pas compliquée : des petits sentiers, la vue sur le massif, les belles vaches de Salers (avec leurs cornes et leurs belles robe d’acajou),  des sous-bois, un observatoire où grimper.

En revenant à notre point de départ, on s’arrête boire un coup et prendre le soleil au bar qui a une terrasse en bord de lac.

Lac-Cantal-randonée-cascades

L’après-midi étant bien entamée, on part découvrir le logement que j’avais réservé : un petit studio à Naturessime à Cheylade.

Je ne regrette pas mon choix (et lui non plus): le petit studio est bien équipé, simple mais neuf,  mignon et avec une vue MAGNIFIQUE. De grandes baies vitrées, sans vis-à-vis, qui donnent sur le massif. En regardant par la fenêtre on croirait presque regarder un fond d’écran Windows.  En plus, il y a une petite terrasse. On entend les vaches avec leurs clochettes au loin, et on regarde le ciel étoilé bien dégagé.

Le village est mignon, avec son église romane et ses petits commerces. On peut aller à sa petite boulangerie se récupérer des viennoiseries pour le matin (ça parait tout bête mais nous dans le village dans lequel on vit on n’a pas cette option !).

Le-plus-cantal-naturessime

Le soir, on profite de la fête de la musique à Murat : il y a quelques petites animations dans la ville. Et on mange dans une petite crêperie bien sympathique «  chez Laurette ». Même si ce n’est pas hyper logique, Rémy y a pris une truffade qui se laissait manger !

JOUR 2 

On se repose et on part à la découverte du Puy Mary. Le Puy Mary est au cœur du massif cantalien, c’est l’un des plus grands volcans d’Europe (2700 km2). Ce massif forme un seul et même volcan (contrairement à la chaine du Puy de Dôme). Il est classé Grand Site de France.

On grimpe en haut : c’est bien aménagé mais c’est dur (quand on a tendance à habituellement privilégier l’ascenseur à l’escalier !). La vue d’en haut est superbe ! On ne regrette pas d’être venus. Si on avait eu plus de temps, on se serait surement régalés avec toutes les possibilités de randonnées alentours.  Après s’être bien rincé l’œil, on redescend et on regarde ceux qui montent cracher leurs poumons ! On a envie de leur dire « courage, frères, le but est proche ! ».


J’avais prévu un petit cadeau pour Rémy : un saut en Parapente. J’avais choisi « Parapente Puy Mary » (PMM) au « Claux ».

Le temps n’était pas optimal pour du parapente ce jour-là. Nous étions dans le suspense total une partie du week-end en attendant que les vents soient favorables. Rendez-vous le lendemain !

JOUR 3

Nous nous rendons au local du PMM dans l’espoir que Rémy puisse s’envoler. L’équipe (bien sympathique au demeurant) nous amène plus haut en 4×4 (ça aura déjà été pas mal comme sensations pour moi !). Et on attend le meilleur moment pour se lancer. Ce n’est pas si mal pour une fois d’aller au rythme de la nature !

Et c’est parti pour le vol :

ARVE Error: id and provider shortcodes attributes are mandatory for old shortcodes. It is recommended to switch to new shortcodes that need only url

                                                        Les sensations de Rémy:

L’attente avant de partir est longue. J’ai hâte mais en même temps je ne sais pas à quoi m’attendre. 

On s’équipe, on court et on s’envole.

Ce qui est génial c’est ce sentiment de liberté qu’on ressent. J’aperçois la cime des arbres, le paysage vu d’en haut est magnifique. J’ai l’impression que je pourrais aller partout. Je n’ai pas eu le vertige comme on n’a pas d’assise au sol.

Le must, c’était de faire « les oreilles », avec la voile du parapente à l’horizontale, on bascule de droite à gauche !  On atterrit en douceur et je pense déjà à recommencer.

Ça m’a donné envie de faire des stages et revenir !

Il est ravi de cette expérience. Et moi je suis ravie qu’il soit ravi ! J’ai bien rempli mon objectif !

On part débriefer et se remplir le ventre dans un buron. Vous, étrangers, vous vous demandez ce qu’est un buron ? C’est un lieu autrefois dédié à la fabrication du fromage dans les estives. On s’installe dehors entouré d’un superbe paysage et on teste les bourriols (des galettes de blé noir garnies). On est bien ! On leur achète aussi une portion de fromage à déguster pour le repas du soir.

 

Retour à Naturessime parce que j’avais réservé une séance SPA. Et oui, ce gite est équipé d’un espace qu’on peut « privatiser » pendant une heure ou deux. On est comme des rois ! Juste nous deux à se détendre dans un jacuzzi immense, et alterner avec Sauna, Hammam et Tisane.

Jour 4 

Jour du retour à la maison. On s’arrête en chemin admirer le château d’Alleuze, classé monument historique. Après un tournant, au milieu de nulle part, on l’aperçoit. Il a la classe. On grimpe en haut et on admire ! Il est bâti sur un piton dont le barrage de Grandval en fait une presqu’île.

On reprend ensuite la route et pour ne pas que ce soit trop violent on s’arrête manger à Laguiole, en Aveyron, à midi. On n’oublie pas de toucher les castagnettes du taureau (en bronze) sur la place, ça porte bonheur et ce serait dommage de s’en priver !

BILAN 

Un anniversaire réussi, et un bon moment à deux ! Même si on vit en Aveyron et que la campagne est partout, ce week-end nature nous a fait du bien. On change de décor, les paysages ne sont pas du tout les mêmes, et on coupe avec notre quotidien. De quoi recharger les batteries et se détendre ! Le cantal ça nous gagne !

Le partage c'est la vie 🙂

Related posts

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.